MRE Group

 

Informations spécialisées et services
pour les énergies marines renouvelables

Nos portails: 

FR  EN  ES

Suivez nous:  Linkedin  Twitter  Facebook

samedi 25 juin 2016 | L'article du jour et les 5 derniers articles

      
      
BREXIT - NUMERO SPECIAL de LIBRE DIFFUSIONEn tant qu'actionnaire majoritaire et rédacteur en chef de nos publications, je me permets aujourd'hui le triste luxe de commenter une décision des électeurs de mon pays ...
Les commentaires de www.mer.veille.com – 23 juin 2016. Notre rôle est plein de risques! Les lecteurs se rapellent toujours des erreurs inévitables de jugement mais se rappellent rarement des prévisions confirmées ...
DN 1006  MRE solutions 20/06/2016En principe, Mer-Veille n'est pas concerné par les énergies renouvelables terrestres, mais l'intérêt du lectorat nous dit qu'il ya des sujets où la terre et la mer s'unissent. Un de ...
Daily News N° 1004 - mre.solutions - 14/06/2016Les énergies marines sont bien sur tributaires du réseau de distribution. Nous sommes donc tous intimement touchés par les décisions et les actions de RTE (Réseau de ...
Daily News N° 1003 - mre.solutions - 13 juin 2016Aujourd'hui nous avons le plaisir de publier un article de Philippe Gouverneur - une peu le père des EMRs en France. Il est publié exactement tel que nous l'avons reçu, ...
BREXIT - NUMERO SPECIAL de LIBRE DIFFUSIONEn tant qu'actionnaire majoritaire et rédacteur en chef de nos publications, je me permets aujourd'hui le triste luxe de commenter une décision des électeurs de mon pays natal - le Royaume Uni - de quitter l'Union Européenne. C'est une décision catastrophique où tout le monde est perdant: le Royaume Uni; l'Union Européenne; la France ou je vis, et le monde libre. Il est rare que je me trouve dans une situation ou je ne peux rien trouver de positif dans une situation politique et économique spécifique.  Je suis né en Grande Bretagne pendant la dernière guerre. J'y ai perdu mon père et mon pays y a perdu le fleuron de sa jeunesse, tuée « au champ de bataille ». Et ce pour la deuxième fois en une génération. Mon pays croyait dans le Commonwealth, mais le Commonwealth ne croyait pas en lui. Il était fatigué, appauvri et a donc cru à l'utopie socialiste pensant uniquement qui lui offrait des droits en lui faisant oublier ses devoirs. A cette même époque la Grande Bretagne s'est retrouvée sans Empire et sans identité. Il ne s'en est jamais remis. Ce pays a une surface d'un tiers de celle de la France, à population égale mais bien plus pauvre en ressources naturelles. Il ne peut donc pas se nourrir. Pour les British, le commerce n'est pas une option, mais une nécessité de survie. Avec l'apparition du Marché Commun, et son évolution vers l'Union Européenne, le Royaume Uni avait besoin d'en faire partie. En plus, les géants post-guerre en Europe – de Gaulle et Adenauer – avait compris que leur grand destin était de s'assurer que plus jamais il n'y aurait de guerre civile européenne. C'était une noble ambition que je salue toujours.  L'UE néanmoins a été créé sans les Britanniques, sur un modèle assez français car à l'origine les allemands ne faisaient pas le poids au niveau de leur administration. La bureaucratie Bruxelloise était de conception très française, c'est à dire à instinct centralisateur lequel date de l'époque de Louis IX !!!. Le modèle était un peu celui de la France des années 70, modèle très bien adapté à cette époque mais très mal adapté à un monde globalisé. La France en souffre quotidiennement car elle n'a toujours pas trouvé sa ou son « Margaret Thatcher » pour faire la révolution indispensable à sa réincarnation. L'Europe en souffre aussi à cause de trop de rigidité, d'absence de contact avec ses citoyens lesquels n'en voient que les inconvénients et jamais les avantages. La crise financière de 2008 et plus récemment celle des migrants montrent une Europe incapable de bien se gérer.   Et voilà ou nous en sommes aujourd'hui. Les britanniques ont vu l'incompétence européenne et lui ont tourné le dos. Hélas c'est la mauvaise décision, la très mauvaise décision. Le modèle économique britannique, par imparfait qu'il soit, actuellement va dans le sens le l'histoire. Avec les British, l'UE allait se modifier, lentement certes, mais dans la bonne direction ; sans les British il est impossible de prédire l'avenir du Vieux Continent. Toute la frange d'extrême droite nationaliste, puissante et forte en Hollande, Danemark, Suède, Autriche, Pologne, Hongrie, et Grèce, se réjouit et prépare ses demandes de referendum dans leurs pays. Il fallait chercher à impulser les réformes en tant que membre du club. En dehors, la Grande Bretagne perd son influence, mais est tout de même tenue d'obéir aux règles mises en place sans son avis. Le Royaume Uni risque fort sa propre décomposition. Les résultats en Écosse et en Irlande du Nord en sont les prémices. Un second referendum en Écosse est à peu près certain. Le résultat probable sera de quitter le Royaume Uni et chercher à adhérer à l'Union Européenne. La situation en Irlande du Nord est moins certaine, mais risque d'aggraver le gouffre politique qui règne encore dans cette partie de l'île. Pour ne pas être obligé de faire face à son aile droite tenace et certes agaçante, Cameron a cédé à la tentation du referendum et y a laissé sa propre peau. L'histoire jugera fort mal l'homme qui a provoqué la sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne et il sera aussi le responsable de la destruction politique de son propre pays. Je suis incapable de trouver un bilan négatif aussi lourd d'un premier ministre Britannique depuis le début de l'histoire démocratique de ce pays.   Contrairement à ce que disent les partisans du « Leave », l'avenir du Royaume Uni n'est plus du tout dans ses mains. Il est dans les mains de Angela Merkel. François Hollande est trop affaibli pour jouer un rôle influent. L'Espagne est à ce jour sans gouvernement ; l'Italie ne compte jamais dans les moments sérieux de notre 'histoire. Hors de l'Europe, le Royaume Uni est un petit pays pauvre sans importance stratégique politique globale donc à la marge Européenne. Le Président des USA ne téléphonera plus quand il a un problème à résoudre. Vladimir Poutine doit rire dans sa barbe car tout cela va dans son sens. D'un coup, iI a faibli tous ces ennemis européens. Donald Trump pense que c'est une bonne chose. Tout est dit. Le clown qu'est Boris Johnson risque fort de devenir Premier Ministre. Il pense que : « Les relations avec l'Europe ne vont pas changer ; le Royaume Uni restera aussi uni qu'avant ». Labour a une marionnette comme leader, l'autre clown Nigel Farage - chef des petits nationalistes du UKIP – lequel déclare que c'est la journée de l'Indépendance !!! Les sérieux des Tories ont voté « Remain ». Ils ont perdu et vont être marginalisés.   Qu'avons nous fait pour être les victimes de telles sottises ?   Pauvre de mon pays ; pauvre de mon Europe pour laquelle j'ai lutté le long de ma vie. Voilà que nous sommes tous sacrifiés sur l'autel de l'arrogance de David Cameron, qui a préféré « tenter sa chance » à travers une tactique politique très risquée pour essayer d'acheter la paix à sa droite plutôt que gouverner avec l'autorité que l'on est en droit d'attendre d'un homme ayant de telles responsabilités. . Amis français, pardonnez-nous, si vous pouvez. Nous avons perdu notre tête et en perdant la nôtre, nous avons gravement blessé la votre. Christopher LONGMORE
Les commentaires de www.mer.veille.com – 23 juin 2016. Notre rôle est plein de risques! Les lecteurs se rapellent toujours des erreurs inévitables de jugement mais se rappellent rarement des prévisions confirmées par le futur. Il est donc possible qu'une grande partie de ce qui suit soit destinée à la poubelle de l'histoire, mais notre rôle est de commenter, donc commentons...
DN 1006  MRE solutions 20/06/2016En principe, Mer-Veille n'est pas concerné par les énergies renouvelables terrestres, mais l'intérêt du lectorat nous dit qu'il ya des sujets où la terre et la mer s'unissent. Un de ces sujets est le stockage d'énergie; l'autre est celui des énergies dites “distribuées” - c'est à dire que le générateur est proche du lieu de consommation. Il est indéniable que l'énergie distribuée et la forme actuelle des énergies marines renouvelables sont incompatibles. Les grands énergéticiens aimeraient d'ailleurs que cela continue ainsi. Ceci est un problème pour nous parce que nous ne croyons pas à l'avenir de ces dinosaures tels qu'ils sont actuellement structurés. Nous sommes beaucoup plus favorable à une production d'énergie locale moins invasive que celle impliquée par la distribution d'un grand réseau de transmission. L'énergie distribuée a besoin de fonds comme toutes les formes d'activité économiques. Nous sommes impressionnés par le modèle de développement des parcs éoliens terrestres au Danemark. C'est une version du “crowd-funding” (financement participatif) qui fait l'objet du texte qui suit...
Daily News N° 1004 - mre.solutions - 14/06/2016Les énergies marines sont bien sur tributaires du réseau de distribution. Nous sommes donc tous intimement touchés par les décisions et les actions de RTE (Réseau de transport d’électricité). Le patron de RTE, François Brottes était la semaine passée à Biarritz pour les Assises des énergies marines renouvelables. Il détaille les mutations à venir.
Daily News N° 1003 - mre.solutions - 13 juin 2016Aujourd'hui nous avons le plaisir de publier un article de Philippe Gouverneur - une peu le père des EMRs en France. Il est publié exactement tel que nous l'avons reçu, même si nous ne sommes pas entiérement de son avis. Pour les raisons évoquées vendredi, nous pensons que la France n'est pas bien placée dans l'industrie de l'éolien posé, mais est beaucoup plus compétitive dans l'éolien flottant et l'hydrolien. Ceci dit, nous partageons complètement le fond de son analyse.
BREXIT: un desastre

BREXIT - NUMERO SPECIAL de LIBRE DIFFUSIONEn tant qu'actionnaire majoritaire et rédacteur en chef de nos publications, je me permets aujourd'hui le triste luxe de commenter une décision des électeurs de mon pays natal - le Royaume Uni - de quitter l'Union Européenne. C'est une décision ...

ADWEN: il faut dire la verité.

Daily News N° 1002 - mre.solutions - 10 juin 2016 Depuis notre article du 3 Juin beaucoup de nos lecteurs connaissent notre position à propos du projet de centrale nucléaire EPR à Hinckley Point C qu' EDF doit construire dans le Somerset, en Grande Bretagne. Une partie importante de notre ...

Premiére mondiale : la seconde Hydrolienne DCNS/Open Hydro

Daily News N°998 –31/05/2016 - mre.solutions –La seconde hydrolienne DCNS/OpenHydro du parc démonstrateur hydrolien d’EDF de Paimpol Bréhat a été immergée le 29 mai dernier à une quarantaine de mètres de profondeur. Elle est située à une dizaine de mètres de la première hydrolienne, mise à l’eau le ...

Abonnez-vous pour bénéficier d'un accès complet aux informations

> Daily News, à partir de 350€/an

> Synthèse mensuelle, à partir de 200€/an

Suivez l'actualité des énergies de la mer avec mer-veille.com

Daily News

une veille quotidienne internationale, technologique et scientifique exclusivement dédiée aux énergies marines renouvelables.

Synthèse mensuelle

Toute l'actualité du mois précédent synthétisée, analysée et classée par thématique dans un PDF archivable et imprimable.

Vous êtes ici : Accueil