S'abonner S'identifier            

Informations spécialisées
et services pour les énergies marines renouvelables

Brèves

Eolien offshore: des débats publics

Les quatre parcs éoliens marins en projet sur la façade ouest de la France et qui ont été attribués début avril par le gouvernement feront l'objet de débats publics début 2013. La Commission nationale du débat public (CNDP) a été saisie début juin d'une demande d'organisation de débats publics par le consortium conduit par EDF, maître d'ouvrage, pour les projets situés au large de Fécamp (Seine-Maritime), Courseulles-sur-mer (Calvados) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). La CNDP a répondu favorablement fin juin en estimant que ces projets revêtaient "un caractère national".

 

En savoir plus avec la CNDP

Le câblage de Paimpol-Bréhat commence.

Le premier kilomètre du câble reliant le parc hydrolien de Bréhat à la terre ferme a été posé ce matin en baie de Launay, sur la commune de Ploubazlanec, près de Paimpol. Exploitante du projet, EDF a profité d’une fenêtre météo favorable pour donner le feu vert à l’entreprise LD Travocéan, en charge de la première phase de ces travaux. En tout, ce sont 15 km de câble qui seront déroulés par une barge spéciale depuis le rivage jusqu’au site hydrolien au large de Bréhat. Un mois sera nécessaire pour faire la jonction entre les deux sites. Le poste de livraison du courant sera quant à lui construit après l’été. L’hydrolienne test « l’Arcouest » devrait, elle, faire son retour cet été pour une nouvelle phase d’essais à la rentrée.

Source: Ouest-France

NORDEX DECROCHE VIOLEMMENT

09/05/2012 - Depuis le 18 avril 2012, date à laquelle  Nordex a annoncé qu’il se retirait du secteur éolien en mer, suite à l’échec des négociations menées avec un partenaire dont le nom n’a pas été cité et avec lequel une « joint-venture » devait être créée, l’obligation Nordex SE a évolué en forte baisse sur le marché secondaire. Le géant éolien, dont les concurrents sont parmi d'autres le danois Vestas et l'espagnol Gamesa, a déclaré que l’abandon des activités offshore n'engendrerait pas d’impact, tant en termes de perspectives de résultats pour les années à venir, qu’en termes d’emplois, le personnel se verra à cet égard transférer vers d’autres unités de la compagnie. Nordex a par ailleurs fait savoir qu’il entendait à court et moyen terme, vendre ses actifs liés à son activité offshore existante.Visiblement le  marché ne l’entend  pas de cette oreille et l'on assiste aujourd'hui a une forte chute tant du cours de l’action du groupe que de l’obligation Nordex à quarante ans.  

En savoir plus avec OBLIS

NAUTIMUS : LANCEMENT D'UNE NOUVELLE ENTITE D'ENERGIES MARINES

09/05/2012 -  Nautimus et le nom d'une nouvelle entité d'énergies renouvelables marines européenne formée par le suédois Vattenfall, le britannique Babcock et l'espagnol Abengoa pour aider les développeurs de parcs houlomoteurs à installer des parcs en mer. Le premier bénéficiaire de cette expertise devrait être le projet Aegir, qui propose d'installer au large des Iles Shetland un parc houlomoteur de 10MW d'ici 2016,  composé de plusieurs machines de type Pelamis P2. Nautimus serait d'ores et déjà associé au travail que Vattenfall et Pelamis mènent actuellement sur les Pelamis P2 en test à l'EMEC. 

 ENs avoir plsu avec RECHARGE NEWS 

LE CEA ET FERMENTALG SIGNENT UN PARTENARIAT

07/05/2012 - Des équipes de la Direction des Sciences du Vivant du CEA (Commissariat à l'énergie Atomique et aux Energies alternatives) et Fermentalg, société spécialisée dans la bio-production de molécules chimiques à partir de micro-algues, ont signé un contrat cadre de collaboration pluriannuel. Ce partenariat porte sur le développement de la production de micro-algues en milieu hétérotrophe et mixotrophe. Ce mode de production offre des rendements très supérieurs à la production en milieu autotrophe, notamment en maximisant la capacité des micro-algues sélectionnées à synthétiser des molécules, en particulier des lipides, par conversion de substrats carbonés d’origines diverses. Fermentalg entend accélérer encore son développement avec l’ambition affirmée de devenir le leader européen dans ce secteur, en accroissant ses capacités propres de Recherche et Développement tout en s’entourant des compétences externes les plus avancées comme celles développées par les laboratoires de la Direction des Sciences du Vivant du CEA.

En savoir plus avec CEA 

ALSTOM : RESULTAT NET EN AUGMENTATION DE 58%

07/05/2012 - Avec un résultat net qui passe de €462 millions en 2010/11 à €732 millions, c'est une augmentation de 58% que réalise Alstom. Cette augmentation impressionnante est notamment dû aux activités d'Alstom dans les secteurs de l'Energie (énergie hydro-électrique comprise) et du Transport (Alstom est le constructeur des turbines du TGV). Dans le domaine de l'énergie,  c'est au Brésil qu'Asltom réalise ses meilleurs chiffres de même qu'en Asie et en Afrique avec la livraison de 54 turbines à l'Ethiopie par exemple.  Le secteur des énergies renouvelables proprement dites passequant à lui de €132 millions  à €149 millions. Est-il besoin de rappeler ici qu'Alstom est avec EDF le grand gagnant de l'appel d'offres éolien offshore français d'Avril 2012 qui lui a attribué  trois des quatre parcs  éoliens marins  désignés et lui permet de mettre en construction sa turbine éolienne  Haliade 150 d'une capacité nominale de 6 MW.  

En savoir plus avec ALSTOM 

EOLIEN FLOTTANT : LE ROYAUME-UNI ET LES ETATS-UNIS DEVELOPPENT UN PROJET EN COMMUN

4/04/2012 - Le gouvernement britannique a annoncé que le développement d'éoliennes flottantes en mer serait sans doute le premier point d'un accord de coopération entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni sur les énergies marines. Cet accord a été passé à l'issue d'une importante rencontre qui s'est tenue à Londres hier et avant hier et qui réunissait les ministres de l'énergie de 23 pays (Australie, Brésil, Canada, Chine, Inde, Indonésie, Japon, Corée, Mexique, Russie, Afrique du Sud,Commission Européenne, Finlande, France, Danemark, Allemagne, Italie, Norvège,  Espagne, Suède, Emirats Arabes Unis, Royaume Uni et Etats Unis).Plusieurs démonstrateurs d'eoliennes flottantes seron mis en place dans les eaux britanniques et américaines, avec pour but d’accroître le potentiel anglais d’éolien offshore, évalué à 1/3 du potentiel européen. En Grande-Bretagne, l'ETI prépare un projet de démonstrateur d’éolienne flottante offshore de £25 millions (€31 millions) portant sur des turbines de  5 à 7 MW devant entrées en production vers 2016. Les lauréats seront annoncés début 2013 pour deux sites en cours d’évaluation. Aux États-Unis, le ministère de l’Energie a anoncé un financement pouvant aller jusqu’à $180 millions (€137 millions) et portant sur 4 projets de démonstrateurs dans les eaux américaines, parmi lesquels un projet d'éolienne flottante.

En savoir plus avec UK DEPARTMENT OF ENERGY & CLIMATE CHANGE et US DEPARMENT OF ENERGY 

LES HYDROLIENNES DANS LE GULF STREAM A LA RECHERCHE D'UNE CONCESSION

03/05/2012 - Le projet américain d'implantation de turbines hydroliennes dans le Gulfl Stream jsuqu'alors a l'étt de projet prospectif pourrait devenir une réalité si le Southeast National Marine Renewable Enrgy Center    (SNMREC) de l'Université de Floride qui le porte, pouvait obtenir de l'US Department of Energy une concession pour en commencer l'exploitation experimentale. Le BOEM a lancé une enquête publique (la première du genre)   sur la faisabilité d'un tel projet sur une zone de 69, 1km2 située précisément à 15 miles nautiques au large de Fort Lauderdale. 

Surce: Recharge News

UN CABLE SOUS-MARIN ELECTRIQUE POUR RELIER LE DANEMARK ET LE ROYAUME-UNI

02/05/2012 -  Le britannique National Grid et le danois Energitnet.dk  ont annoncé leur intention de lancer une étude de pré-faisabilité concernant  la liaison électrique par câble  sous-marin du  Danemark et du Royaume Uni. La volonté des deux opérateurs est d'être opérationnels la dès la fin 2012. Cette liaison devrait booster la réalisation  d'un super réseau reliant les pays européens et éventuellement leurs parcs éoliens marins entre eux. Ce super réseau est d'ailleurs en cours de  réalisation puisque des câbles sous marins relient déjà la Grande-Bretagne à la France, à l'Irlande et aux Pays-Bas  et le Danemark  à la Suède,  à la Norvège et à l'Allemagne. Des projets sont à l'étude pour relier la Norvège et la Belgique, la France et l'Irlande, la Norvège et les Pays-Bas accroissant ainsi d'autant la puissance du Super réseau européen en Mer du Nord.   

En savoir plus avec NATIONAL GRID 

OCEAN RENEWABLE POWER OBTIENT UN BAIL DE 20 ANS A COBSCOOK BAY

30/04/2012 - L'autorité américaine de régulation The Maine Public Utilities Commission, vient d'accorder un bail de 20 ans à Ocean RenewablePower pour exploiter son démonstrateur hydrolien Energy Tide 2, le plus grand dispositif hydrolien jamais déployé aux États-Unis, dans les eaux de Cobscook Bay. Il devrait être installé dès cet été et entré en production de façon modeste en produisant de quoi alimenter une vingtaine de foyers.Deux autres déploiements attendus sur les sites de Lubec et d'Eastport devraient porter cette production à 4 MW d'ici 2016. 

En savoir plus THE WASHINGTON POST 

Abonnez-vous pour bénéficier d'un accès complet aux informations

> Daily News, à partir de 250€/an

> Synthèse mensuelle, à partir de 125€/an

Suivez l'actualité des énergies de la mer avec mer-veille.com

Daily News

une veille quotidienne internationale, technologique et scientifique exclusivement dédiée aux énergies renouvelables en mer à recevoir, dans votre boite e-mail, du lundi au vendredi.

Synthèse mensuelle

Toute l'actualité du mois précédent synthétisée, analysée et classée par thématique dans un fichier PDF archivable et imprimable.

Alerte gratuite

Inscrivez vous auprès de notre partenaire, le blog-média energiesdelamer.blogspot.com pour recevoir, chaque jour, un résumé de l'actualité.

Répertoire - FREE BUSINESS

Référencez votre société dans le répertoire numérique des énergies renouvelables de la mer.