MRE Group

 

Informations spécialisées et services
pour les énergies marines renouvelables

Nos portails: 

FR  EN  ES

Suivez nous:  Linkedin  Twitter  Facebook

Stockage et installations électriques

Yeu-Noirmoutier : l'électricité des éoliennes arrivera sur la plage de la Grande Côte

Le groupe RTE a confirmé ce vendredi le fuseau du raccordement entre le parc éolien des îles d'Yeu-Noirmoutier et le continent. L'électricité produite en mer arrivera sur la plage de la Grande Côte. Mais tout le réseau sera enfoui, et donc invisible !

Un parc éolien va s'implanter au large des côtes vendéennes, entre les îles de Noirmoutier et d'Yeu. L'électricité produite en mer rejoindra le continent à travers 27 km de câbles sous-marins. Le groupe RTE confirme que le point d'atterrage sera la plage de la Grande Côte à la Barre de Monts. Pourquoi ?

Ensuite, il faudra relier cette ligne THT au réseau. Là-encore, tout sera enfoui : il faudra donc creuser une tranchée de 27 km pour rejoindre Soullans et le nouveau poste de transformation, qui sera construit sur un espace arboré de 3 ha à côté du poste actuel. Une partie du réseau traversera la forêt du Pays de Monts : "on utilisera les allées coupe-feu pour passer nos câbles, sans avoir à déboiser". Ensuite, la "tranchée" devra traverser le marais, des routes et des parcelles agricoles.

Pour l'instant, il s'agit d'un "fuseau assez large", qui permettra d'affiner le tracé au fil des concertations. Le débat public a débuté en 2015, il se poursuivra tout au long de l'année 2016. L'année 2017 sera dédiée aux contraintes administratives (DUP, etc). Le chantier devrait donc débuter en 2018, pour une mise en service en 2021.

Le parc éolien de Yeu-Noirmoutier devrait alors produire 496 MW d'électricité : c'est quasiment la consommation en puissance de pointe de tout le département de la Vendée...

Source : France Bleu.

Nexans désigné pour le cablage du premier parc éolien offshore flottant du monde

Statoil a attribué à Nexans le contrat de fourniture du câblage statique et dynamique et ses accessoires associés pour le premier parc éolien offshore flottant du monde. Cela fait suite à une démonstration réussie et facilitée par les câbles Nexans depuis 2009 sur un site norvégien.

Nexans récupère donc un contrat d'environ 10,2 M€ pour le parc éolien écossais pilote de Hywind. Le groupe fournira des câbles sur le site, situé à 30 km au large de la côte de Aberdeenshire en Ecosse.

Source : Statoil.

"RTE n’est pas une variable d’ajustement" d’EDF

Alors que l’hypothèse d’une vente partielle par EDF de sa filiale RTE revient sur le devant de la scène avec les besoins en financement de l’électricien, François Brottes revendique la spécificité du gestionnaire du réseau de transport français, inscrite dans la loi : une entreprise 100% publique au cœur du système électrique.

Pas d’atermoiements. Au 30e étage de la tour Initiale, à La Défense, François Brottes accueille ce jeudi 7 janvier la douzaine de journalistes venus le rencontrer par un rappel de la loi : "RTE est une entreprise nationale unique dont l’exploitation présente un caractère de service public national et d’un monopole de fait, pour laquelle la Constitution fait obligation d’un contrôle public." Et de commenter : "Les faits sont têtus."

Au lendemain de la publication dans la presse d’informations selon lesquelles EDF, maison mère du gestionnaire du réseau à haute tension français, envisagerait de vendre jusqu’à 50% de cette filiale, le président du directoire de RTE a voulu mettre les points sur les "i".

"Selon la loi, seuls l’Etat, des entreprises publiques ou d’autres opérateurs publics peuvent être actionnaires de RTE", précise François Brottes. Exit, donc, l’hypothèse de l’ouverture du capital de RTE à des investisseurs privés, même si le dirigeant reconnaît avoir été contacté par des candidats attirés par les actifs de l’entreprise.

"RTE n'est pas un satellite"
Les infrastructures européennes de réseau électrique ont déjà séduit nombre d’investisseurs. A l’image de REN, l’équivalent portugais de RTE, peu à peu privatisé par Lisbonne avec notamment la vente en 2012 de 40% de son capital au chinois State Grid et à l’omanais Oman Oil.

Impossible en France, donc, à moins de réviser – encore – la Constitution. Si François Brottes affirme reconnaître "la légitimité" des besoins et questions de sa maison mère, il affirme avec force l’autonomie de son entreprise : "RTE n’est pas un satellite", pas plus qu’une "variable d’ajustement".

Le dirigeant souligne la "spécificité" de RTE et de sa mission – garantir la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France. "RTE est un actif stratégique au cœur du système électrique français. Nous avons besoin de sérénité pour mener à bien notre mission", insiste-t-il.

"Obligation de mouvement"
Cette sérénité est d’autant plus chère à François Brottes que le dirigeant, arrivé il y a moins de six mois à la tête de l’entreprise, place son action sous le signe de "l’obligation de mouvement". Confronté aux profondes mutations en cours liées à la transition énergétique, RTE doit faire évoluer en permanence son métier et ne pas hésiter à se remettre en question. "J’ai demandé à mes équipes de bannir deux mots de leur vocabulaire : certitude et évidence", résume François Brottes.

Le dirigeant a commencé à décloisonner les activités de l’entreprise. Il devrait présenter un plan de transformation de RTE autour de l’été. Qui devra répondre aux trois défis qu’il a identifiés : la transition énergétique - qui chamboule ses métiers -, l’Europe – avec Bruxelles qui veut modifier en 2016 les règles en matière d’électricité – et les territoires – toujours plus réticents à accueillir des infrastructures de réseau. Là encore, pas d’atermoiements en vue.

Source : L'Usine Nouvelle.


Vidéo : Eolien flottant et hydroliennes : câblage électrique et maintenance

Dans cette vidéo, Jacques Ruer montre quels sont les dispositifs qui permettent de relier les systèmes d'exploitation des énergies marines à la côte, et quels sont les moyens qui doivent être mis en œuvre pour les maintenir.

Source : UVED.

Délai pour décrocher la maintenance du raccordement des premiers parcs éoliens offshore

Les intéressés auront un peu plus de temps que prévu pour répondre à l’avis de marché de Réseau de transport d’électricité (RTE) du 30 novembre 2015 portant sur la maintenance des ouvrages électriques qui raccorderont au réseau terrestre les trois parcs éoliens offshore développés par la société de projet Eolien Maritime France (EMF) regroupant EDF EN, Dong Energy et WPD offshore.

Source : GreenUnivers.

France : RTE lance un appel d'offres pour les câbles O&M

Le gestionnaire français de réseau de transport de l’électricité RTE a invité des offres pour la maintenance des structures électriques en mer pour la connexion de parcs éoliens offshore au réseau national.

Le marché est divisé en trois lots. Le lot 1 comprend l’installation d’une zone de stockage pour le matériel de réparation en mer, un navire qui effectuera les opérations de surveillance et de maintenance, les équipements marins pour mener à bien les réparations des câbles d'alimentation 225kV en mer et sur les plateformes de production. Le lot 2 couvre la réparation des câbles électriques et optiques sous-marins et la fourniture d’accessoires électriques et optiques « universelles » pour les réparations. Le lot 3 représente l'attribution des contrats pour les lots 1 et 2 combinés.

Date limite pour le dépôt des offres est le 4 janvier 2016.

Source : FEM.

Abonnez-vous pour bénéficier d'un accès complet aux informations

> Daily News, à partir de 350€/an

> Synthèse mensuelle, à partir de 200€/an

Suivez l'actualité des énergies de la mer avec mer-veille.com

Daily News

une veille quotidienne internationale, technologique et scientifique exclusivement dédiée aux énergies marines renouvelables.

Synthèse mensuelle

Toute l'actualité du mois précédent synthétisée, analysée et classée par thématique dans un PDF archivable et imprimable.

Vous êtes ici : Accueil \| Brèves/Flux \| Brèves \| Stockage et installations électriques